Création 2022

Ecriture | Mise en scène | Emmanuel Faventines

Avec |

Antigone | Clémence Ardoin
Hémon | Un des policiers | Ulysse Barbry
Corrie & Ismène | Delphine Chuillot
Tirésias | L’autre policier | Martin Lenzoni
Créonne | Danièle Marty

Chef opérateur film du choeur | Gilles Piquard
Prise de son, montage et mixage son | Zaki Allal
Lumières et décor | Michel Druez
Costumes | Antonin Boyot-Gellibert

Antigone

d’Emmanuel Faventines d’après Sophocle et Anouilh
par la Compagnie du Hasard

Dans une petite cité en proie à l’afflux de migrants, une révolte sociale qui gronde à la veille d’élections, un couvre-feu non respecté ou une manifestation non autorisée débouchent sur un drame. Les rouges comme les bleus font face au pouvoir en place violet : l’accident tragique arrive, que ce soit par la chute d’un toit où les deux frères s’affrontent pour l’accroche d’une banderole, ou après l’intervention des forces de l’ordre lors d’une échauffourée au bord d’un fleuve…Les deux frères meurent tragiquement. Le fait divers met en tension toute la ville et le pouvoir doit choisir et mettre en place sa version officielle…
Antigone la conteste : une réflexion sur notre présent tourmenté qui doit prendre corps sur scène, grâce au mythe et au théâtre.

Voilà donc ENCORE une Antigone, mais peut-être résonne-t-elle encore plus aujourd’hui ? Nous voulons une Antigone forte et rebelle bien sûr qui dans notre version affrontera un autre personnage féminin : Créon devenue Créonne pour que ce soit bien les idées qui s’affrontent et non les sexes. Nous mettrons aussi à l’honneur l’humour car sans le rire, notre volonté de nous adresser à l’ensemble de la cité a peu de chances d’aboutir, et tout simplement aussi parce qu’il est bon de rire et qu’il est possible de rire de tout !